Loading...

Dialectes émojis

Comment les emojis nous aident dans notre communication quotidienne et quels malentendus peuvent survenir

Conçus à l’origine exclusivement pour les utilisateurs japonais, les emojis complètent aussi depuis longtemps notre communication quotidienne. Ils ne servent désormais plus seulement à éviter les malentendus ou à souligner les émotions exprimées dans les messages: ils sont de plus en plus utilisés seuls. Ainsi, on a pu voir apparaître sur Internet des jeux consistant à faire deviner des titres de films ou des chansons à l’aide d’une série de symboles. Il existe également des applications de chat dans lesquelles les utilisateurs communiquent exclusivement par le biais de pictogrammes. Les emojis servent-ils déjà de nouvelle langue mondiale? Probablement pas complètement, car la popularité et le sens de ces hiéroglyphes numériques diffèrent à travers le monde. En France, environ 55% des emojis envoyés sont des cœurs. C’est quatre fois plus que la moyenne mondiale, qui s’élève à 12,5%. Dans l’espace germanophone, les smileys classiques ont une meilleure cote. L’emoji le plus populaire est «pleurer de rire» avec 15%, suivi de «envoyer un baiser». Viennent ensuite les «yeux en cœur» et le smiley classique. Les messages en arabe sont plutôt agrémentés de fleurs et autres plantes, tandis que les Australiens préfèrent envoyer des emojis faisant référence à l’alcool et à la drogue. Les divergences de signification peuvent cependant conduire à des malentendus. L’emoji «high five», populaire chez les utilisateurs d’iPhone, est en réalité censé représenter des mains jointes ou une prière. Cela est clairement visible dans les autres systèmes d’exploitation. La raison du malentendu est simple: les emojis proviennent à l’origine du Japon, où l’utilisation des mains jointes est bien plus courante au quotidien. Sur l’iPhone, le symbole censé signifier «service»‍💁‍♀️ a désormais pris un tout autre sens: il est surtout utilisé par les femmes pour exprimer l’impertinence ou pour dire «je m’en moque». Mais c’est sans doute mieux que l’étrange cacahuète que les possesseurs d’Android doivent utiliser. Pour les utilisateurs d’iPhone, le «chat fatigué» ci-dessus a plutôt l’air choqué et c’est aussi dans ce sens qu’il est utilisé.